Ecole na biso : Kinshasa

20 juin 2018

Construction de deux nouvelles classes : juin 2018

Grâce à un don de la Commune de Braine-le-Château (5000 EUR), des bénéfices du souper organisé par Maman Micheline en février (1000 EUR) et à une multitude de petits dons (2000 EUR), nous pouvons terminer la construction de deux nouvelles classes dont les murs avaient été commencés en août 2015. Le petit bâtiment administratif s'agrandit donc. Vous pourrez voir au fur et à mesure l'état d'avancement des travaux. Murs, colonnes en béton armé, ceinture, pignon en maçonnerie, toiture, chape de propreté et carrelage, crépissage, installation électrique sur panneaux solaires, pose des châssis et portes, pose des vitres, construction des plafonds et peinture du tout ! Voici quelques photos de toutes ces étapes.

 

       DSCN0701         DSCN0739

       DSCN0784         DSCN0813

 Vu de l'avant :

       DSCN0702         DSCN0816

 Fabrication des blocs de béton :

       DSCN0772         DSCN0765

Fabrication des ceintures de renforcement :

              DSCN0730                    DSCN0728                    DSCN0760

Préparation (par des anciens de l'école) et réalisation de la chape de propreté :

       DSCN0746         DSCN0742

       DSCN0745         DSCN0818

Travaux de maçonnerie :

       DSCN0794         DSCN0798

Une fameuse équipe de maçons dirigée de mains de maître par Papa Dobasamba (en rouge) :

       DSCN0788         DSCN0790

      DSCN0854      DSCN0827      DSCN0833

Pose des premiers châssis :

       DSCN0855         DSCN0865 

                      DSCN0846                         DSCN0857

Posté par lazare jp à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


23 février 2018

Construction d'une clôture autour de l'école : août 2015

Bonjour à tous.

Pour assurer la sécurité des bâtiments contre les vols et surtout pour garantir le calme dans la cour de récréation durant les cours (de nombreux passants et motos traversaient la parcelle comme si c'était la route !!!), nous voulions clôturer l'école le plus rapidement possible. Faute de moyens financiers, le Conseil de Gestion a décidé en 2015 de morceler la deuxième parcelle sur laquelle nous avions installé l'école secondaire et qui n'était plus utilisée, d'en revendre petit à petit les morceaux et de reconcentrer le projet sur un site seulement. Comme l'immobilier est en plein boum à Kinshasa, nous avons fait une très bonne affaire. Ce qui nous a permis de construire l'entièreté de la clôture ainsi que les murs de deux nouvelles classes.

       10-5-P9140369         10-6-P9140377

       10-7-P9140363         10-8-P9140374

Voici aussi les murs des deux nouvelles classes qui clôturent aujourd'hui la parcelle à l'arrière du petit bâtiment administratif.

       10-2         10-3-P9140381

 

Posté par lazare jp à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2018

INVITATION A NOTRE SOUPER AU PROFIT DE L'ECOLE NA BISO

 Menu

Velouté de chicon

Fricassée de volaille aux pleurotes et agarics et son gratin dauphinois

Crêpe surprise

Café ou thé

 

 

Bonjour à tous,

Ce samedi 3 février 2018 à partir de 18h30, à la Salle de la Butte, Rue de la Butte à Hennuyères, (Braine-le-Comte), nous vous invitons pour un SOUPER 3 services concocté gracieusement par la classe de restauration de l'Institut Roger Lambion du Ceria à Anderlecht et dirigée par le Chef Tareck Belhachmi. Tarif : 20 eur hors boissons. Les bénéfices de ce souper viendront compléter l'enveloppe de 5.000 eur reçue de la Commune de Braine-le-Château pour finir nos deux nouvelles classes derrière le petit bâtiment administratif et ceci à l'attention des 1ères et 2èmes primaires. L'ensemble de ces travaux a été évalué à 8.000 eur. Nous espérons que le souper complètera cette somme. Dès qu'elle sera atteinte, nous nous rendrons à Kinshasa (à nos frais, bien entendu ! Faut-il le rappeler !) pour réaliser les travaux (prévus pour mars ou avril 2018) et vous pourrez voir sur ce bloc la joie qu'auront nos plus petits quand ils seront installés dans ces deux belles nouvelles classes.

Durant le souper, nous ferons le bilan de l'action que nous avons menée ces 3 dernières années, en image.

Suite à cette soirée, toutes les infos seront publiées sur le site.

Si vous souhaitez soutenir notre projet, vous pouvez faire vos dons sur le compte n° 035-7066776-76 de notre asbl «Ecole na biso». D'avance merci.

En espérant vous y rencontrer, recevez, chères amies et chers amis, toutes nos amitiés.

Lazare

Posté par lazare jp à 09:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

28 décembre 2013

Bilan des 3 dernières années et rentrée 2013-2014

Tout d'abord, veuillez nous excuser de ne pas avoir pris le temps d'actualiser régulièrement notre blog depuis trois ans. ECOLE NA BISO n'en a pas moins évolué pour autant. Vous le constaterez à la lecture de ces nouvelles. Merci pour votre compréhension.

 

1. Achat de deux nouvelles parcelles en 2011

Grâce à deux dons exceptionnels de Didier et Sabrina de 12.000 EUR et du Rotary Club de Braine-le-Comte de 6.000 EUR ainsi qu'un prêt non remboursé encore à ce jour de Bruno de 2.000 EUR, l'a.s.b.l. a pu acquérir deux nouvelles parcelles.

La première se situe juste derrière l'école et est attenante à celle-ci. Sur cette parcelle, le Rotary Club d'Ath a financé la construction d'un bloc sanitaire de 5 toilettes pour filles, 3 toilettes pour garçons avec urinoir et une toilette pour les enseignants. Ce bloc sanitaire répond aux normes d'hygiène recommandées par le Ministère et était une véritable urgence pour notre école compte tenu du nombre d'élèves qu'elle comprend : 970 en deux vacations. Sur la photo ci-après, la parcelle est entourée d'un liseret rouge en gras, le bloc sanitaire étant en vert.

 

ENB Vue aérienne Toilettes

 

Voir aussi l'album photos intitulé 10. BLOC SANITAIRE. Vous y verrez toutes les étapes de sa construction.

DSC02689

 

La deuxième parcelle acquise se situe à juste un km de la première. Nous aurions voulu agrandir notre espace en rachetant les morceaux vendus à côté de l'école mais leurs propriétaires, voyant la bonne affaire, furent trop gourmands. Nous nous sommes alors décidés de séparer l'école primaire de l'école secondaire (ce qui n'est pas plus mal finalement) en acquérant un terrain beaucoup plus vaste de 17.4 ares à 1 km de l'Ecole Na Biso 1. L'année suivante, nous y avons construit deux locaux en bois afin d'y installer nos quatre classes de première et deuxième secondaires. (Une vacation au matin et une vacation l'après-midi). Le petit bâtiment existant servant de local administratif, nous avons dû également aménager une toilette de fortune.

Voici deux vues aériennes : la parcelle et le quartier. 

Nouvelle implantation vue 1          Nouvelle implantation vue 2

 

Voici 4 photos du chalet en bois contenant deux locaux. Le petit bâtiment à gauche du chalet nous sert actuellement de bureau.

W8          W9

W10          W11

Voir aussi l'album intitulé : 11. ECOLE NA BISO 2 

 

2. Travaux et aménagements des locaux en 2012 et 2013

En 2012, nouveau don du Rotary Club de Braine-le-Comte qui suit notre projet de prêt (Les parents des enfants scolarisés ne remercieront jamais assez ce club). Patrick et Sylviane nous apportent sur place une enveloppe de 6.000 EUR avec laquelle nous terminons complètement l'aménagement du petit bâtiment administratif : fermeture du préau pour en faire une pièce avec porte servant de cantine, installation d'une porte intérieure, carrelage dans toutes les pièces, création d'une double installation électrique (panneaux solaires et installation traditionnelle) et réfection des murs intérieurs et extérieurs (mastiquage et peinture). Nous profitons de l'occasion pour repeindre également le grand bâtiment comprenant 7 classes.

Aujourd'hui, nous avons donc l'électricité. En cas de coupure (c'est encore fréquent à Kinshasa malgré les efforts fournis par la SNEL pour pallier au problème), nous avons l'éclairage solaire dans le petit bâtiment administratif. Nous avons également l'eau courante et une cantine qui tourne pas mal grâce à notre cantinière Maman Jackye. Il lui manque encore un frigo-congélateur pour refroidir les boissons vendues pendant les récréations.

Voici quelques photos de ce petit bâtiment après travaux.

W3          W4

W7     W6     W5

 

Voir aussi l'album photos intitulé : 11. TRAVAUX 2012-2013

 

3. Construction d'une nouvelle classe en 2013-2014

Lors de la rentrée 2013-2014, suite à l'évaluation de l'année scolaire 2012-2013 par le conseil de gestion, nous avons pris la décision de ramener les 4 classes secondaires sur le site de l'Ecole na biso 1.

Pourquoi ? Deux raisons nous l'imposaient.

La première est que le Parlement congolais s'apprête à voter une loi visant à prolonger les primaires de deux ans en y insérant les deux premières secondaires. Les humanités passeront alors à 4 ans au lieu de 6. Nous pensons qu'il est préférable que toute la section primaire soit sur un même site.

La seconde raison est plus en relation avec notre propre mode de fonctionnement. Nous sommes forcés de constater que la gestion des deux sites séparés d'un km par une équipe pédagogique et administrative unique et donc en finalité insuffisante a posé pas mal de problèmes de discipline tant au niveau des élèves que des enseignants. Nous pensons donc qu'il serait plus judicieux de bâtir entièrement l'école secondaire technique sur le deuxième site pour ensuite y intégrer une équipe éducative complète et autonome par rapport à l'infrastructure primaire. A voir donc l'année prochaine !

Voilà pourquoi il devenait impératif de construire en urgence au moins une nouvelle classe puisque le local des professeurs peut servir de deuxième pièce dans un premier temps. De nouveau, le Rotary Club de Braine-le-Comte nous a donné un coup de pouce en finançant les fondations (1.500 EUR). Les parents se sont eux aussi mobilisés pour apporter chacun 2 blocs. Le résultat, vous pouvez le constater sur les photos ci-après. La maçonnerie est terminée et comme il nous restait des moellons, nous en avons profité pour commencer la construction de la deuxième classe manquante. Il reste donc à financer la toiture, les portes et fenêtres, le carrelage, l'installation électrique, le crépissage, le plafond et les peintures. Coût : 5.000 EUR pour la première classe et à peu près 6.000 EUR pour la seconde.

Si vous voulez soutenir ce projet, vous pouvez verser votre don sur le compte FORTIS  035-7066776-76

Les petits ruisseaux font les grandes rivières !!! Merci d'avance de la part de nos 970 enfants. 

Avant          Après

Voir aussi l'album photos intitulé : 10. TRAVAUX 2013-2014

 

4. Le Conseil de Gestion

Depuis sa création en 2006, l'école est gérée par un Comité de Parents élus démocratiquement lors de l'Assemblée Générale des Parents chaque début d'année scolaire. Ce système alternatif de gestion (pas de promoteur qui s'en met plein les poches et une transparence quasi absolue dans les entrées et sorties de la caisse) permet de garder un coût de scolarité excessivement bas par rapport à toutes les autres écoles : 30 EUR par an par enfant. Au cours de ces 7 ans, nous avons connu beaucoup de difficultés pour responsabiliser les parents élus quand ils ne cherchaient pas eux-mêmes à tirer profit financièrement de leur poste ! Depuis 2012, nous avons transformé le Comité de Parents en Conseil de Gestion.

De quoi s'agit-il ?

Le Conseil de Gestion est composé de :

- 7 parents élus démocratiquement en début d'année

- 2 enseignants du primaire

- 2 enseignants du secondaire

- le bureau : le directeur, le sous-directeur, la caissière comptable et l'infirmier

- l'initiateur du projet : Lazare

Le Conseil de Gestion se réunit tous les derniers samedis du mois et traite de tout ce qui concerne le bon déroulement de l'année scolaire comme le budget et la vérification de la compta par exemple, l'organisation du calendrier, les fêtes, les problèmes administratifs, ...

 

5. Modélisation de notre système de gestion informatisée

La CTB (Coopération Technique Belge) s’est intéressée à notre système de gestion qui, nous le rappelons, permet une transparence quasi absolue dans la comptabilité d’un établissement scolaire. Sans fuite, on doit pouvoir diminuer le coût de la scolarité de manière à ce qu’elle soit accessible à tous. Le programme a été modélisé par Lazare de façon à ce que n’importe quelle école puisse l’utiliser. Si vous souhaitez l’obtenir gratuitement, veuillez envoyer un mail à l’adresse : jp.lazare@hotmail.fr

Posté par lazare jp à 00:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2010

Rentrée scolaire 2010-2011

Bonjour à vous tous,

Voici venu le temps de vous faire le bilan de notre rentrée de septembre 2010.

Tout d'abord, pour permettre une rentrée scolaire favorable, une série de travaux ont été réalisés dans les bâtiments :

1. Construction d'une paillotte provisoire par manque de locaux

3          4          5

7          8          9

2. Rafraîchissement des peintures des façades de l'école par Papa Albert et son fils.

2_1          2_2

3. Fabrication pour la cantine d'une armoire fermée avec serrure (150 $). Après vérification de la comptabilté de l'année scolaire passée (2009-2010), la cantine n'aurait rapporté que 44 $ pour l'année entière, en cause la disparition régulière de produits, paraît-il ! Cette année, grâce à cette armoire et grâce à l'engagement d'une maman responsable, la cantine est en bénéfice chaque mois d'un peu moins de 100 $ !

4. Fabrication d'une seconde armoire fermée avec serrure pour l'infirmerie (150 $). Cette armoire nous permet de ranger le matériel médical (stéthoscope, thermomètre, ...) reçu grâcieusement par "Hôpital sans frontière" ainsi que le stock de médicaments. Nous avons engagé un nouvel infirmier dont le rôle est non seulement de soigner les enfants blessés ou malades mais aussi de faire passer une visite médicale à chaque enfant cette année. NOUS RECHERCHONS ENCORE POUR NOTRE INFIRMERIE UN MICROSCOPE.

5. Nouveaux tableaux dans chaque classe. Grâce à un don du Rotaract de Kin Binza (Club filleul du Rotary Club de Kin Binza), les classes sont équipées de nouveaux tableaux en triplex de 1 cm d'épaisseur. Les jeunes du Rotaract sont venus eux-mêmes fixer les panneaux.

Voir aussi l'album photos intitulé    9. Rentrée scolaire 2010-2011

Posté par lazare jp à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 novembre 2009

Merci aux 2èmes primaires de Soignies Carrières

Après avoir vu les photos de l'Ecole na biso (ALBUM DE 1 à 7), les enfants des deux classes de 2ème primaire de l'Ecole Libre de Soignies Carrières ont entrepris une action en vue d'offrir à leurs petits confrères kinois une série de nouveaux bancs : vendre pendant une semaine des pop-corns et des crêpes durant la récréation.  Après cinq jours, ils envoyaient via Western-Union 430 $ avec lesquels le Comité de Parents a pu faire fabriquer 25 bancs et donc équiper une classe et demi. MERCI A EUX POUR LEUR DEVOUEMENT.

Nous venons d'ailleurs de recevoir une série de photos montrant les armatures métalliques déjà soudées et les travaux de décoration que le Comité de Parents a effectué pour embellir l'école (ALBUM PHOTOS 8). Vous y verrez aussi la trace des problèmes de toiture actuellement résolus.

bancs_2       classe_ds_infirmerie_avec_6_bancs_construits        b_timent_principal

Posté par lazare jp à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2009

Nouvelle implantation : le grand changement

Grâce à la générosité d'un grand nombre d'entre-vous, nous avons pu acheter le 4 août 2009 une belle partie du terrain convoité à savoir le grand bâtiment aménagé en 7 classes, le petit bâtiment transformé en une classe, un secrétariat, une infirmerie ainsi qu'un logement pour notre "sentinelle" (c'est comme ça qu'on appelle les gardiens à Kinshasa) et un espace cour de récréation, le tout pour la somme de 30.000 $. N'ayant pas la totalité de la somme demandée, nous avons déjà payé 25.000 $ avec l'obligation de verser le solde de 5.000 $ avant le 4 novembre 2009 exactement. Nous avons pu réunir cette somme grâce à des dons substantiels d'amis. Enorme merci à eux. Pour la deuxième partie non-construite avec le petit bâtiment en front de rue, nous la négocierons dès que nous pourrons le faire financièrement. (ALBUM PHOTOS 1 + voir vues aériennes)

Durant tout le mois d'août et une partie du mois de septembre, les parents (et surtout les enfants) sont venus travailler bénévolement à la transformation du lieu. Le grand bâtiment était un ancien hôtel rempli de petites pièces et il fallait en faire 7 grands espaces de classe. (ALBUM PHOTOS 2, 3, 4 et 6)

Pour être sûrs que tous les enfants inscrits soient représentés par un coup de main bénévole de 3 jours au moins, nous avions fait passer le message qu'en l'absence d'aide, les parents non investis dans les travaux payeraient double. Tous les soirs, deux institutrices préparaient un repas que nous offrions aux travailleurs : madesu na loso (haricots en sauce tomatée et riz). Inutile de vous dire qu'avec un menu pareil, nous "pêtions la forme" et c'est le cas de le dire ! (ALBUM PHOTOS 5)

La rentrée des classes (ALBUM PHOTOS 7) s'est déroulée difficilement à cause de problèmes récurrents rencontrés avec notre ancien bailleur. S'étant approprié l'ensemble du matériel pédagogique (bancs, tableaux, livres, balances, ...) que nous avions patiemment apporté depuis 3 ans, ce monsieur a ouvert une école lucrative dans nos anciens bâtiments restaurés et équipés par nous ! Nous avons malheureusement dû porter plainte et l'affaire est actuellement en justice. Plus de 1200 enfants ont donc démarré l'année scolaire assis à même le sol ! Mais cette année marque un tournant dans l'histoire de l'école puisque l'Association de Parents devient propriétaire de ses locaux et ne dépend plus du bon vouloir d'un bailleur.

Fin septembre, nous avons provoqué une réunion de tous les parents. Ceux-ci ont élu le nouveau Comité de Parents, véritable organe responsable de la bonne marche de l'école et composé de 7 personnes. Lors de ses premières réunions, ce Comité, terriblement actif et emmené par son Président Dominique Ilunga, a déjà pris trois décisions judicieuses pour répondre aux problèmes rencontrés :

1. Un papa soudeur fabrique au prix coûtant des bancs métalliques pour 10 $ pièce. Un papa menuisier y rajoute le siège et la tablette pour 5 $. Les parents sont invités à contribuer sans obligation pour 3000 FC soit un peu plus de 4 $ par enfant.

2. Les toilettes posaient de gros problèmes. Pour la somme de 180 $, le Comité a acheté et fait placer un système de 2 tonneaux métalliques reliés entre-eux en remplacement du puit perdu qui servait de fosse septique.

3. Les grandes pluies ont mis à jour les défauts de la toiture. Pour 420 $, un papa toiturier va remplacer 20 tôles ainsi que la charpente pourrie sous celles-ci.

Ouverture d'une infirmerie - dispensaire.

Depuis cette année, une infirmière diplômée est engagée temps plein pour soigner gratuitement les enfants de l'école ainsi que leur famille proche.

Voici quelques chiffres pour info :

Nombre d'enfants inscrits et présents : 1215

Nombre total d'enseignants : 18

Nombre de nouveaux enseignants engagés en septembre : 3

Minerval pour l'année 2009-2010 : 20 $ tout compris payable en 2 tranches

Posté par lazare jp à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2009

Merci aux 4èmes de l’Athénée Royal de Binche

Depuis le début de cette année scolaire 2008-2009, les classes de 4ème année primaire de Me Finet et Me Centrella de L’Athénée Royal de Binche et de Mr Nkinzy de l’Ecole na biso de Kinshasa correspondent ensemble. Est venu le souhait de la part des Binchois de donner un petit coup de pouce aux Kinois : offrir un journal de classe aux 900 enfants de « notre école » lors de la rentrée de septembre 2009-2010. Ce qui sera fait grâce à la vente d’un petit journal traitant du sujet réalisé au sein de l’Athénée et qui a rapporté 500 EUR.

Toute l’équipe de l’Ecole na biso, les parents et les enfants de Kinshasa leur disent un ENORME MERCI

Posté par lazare jp à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2009

Nombre de m² déjà achetés

Nous devons acheter 5000 m². Dans ce message, nous tenons à jour le nombre de m² déjà achetés. Enorme merci de la part des parents de l'Ecole na biso et de nous-mêmes.

Aujourd'hui nous en sommes à  3204 m²

Le 30/09/08 : 1000       Le 9/04/09 : 38          Le 11/04/09 : 5        Le 15/04/09 : 16                Le 16/04/09 : 10           Le 20/04/09 : 12        Le 21/04/09 : 3         Le 22/04/09 : 3                Le 28/04/09 : 25          Le 30/04/09 : 400        Le 4/05/09 : 10        Le 5/05/09 : 21               Le 6/05/09 : 50       Le 8/05/09 : 3       Le 11/05/09 : 3        Le 12/05/09 : 31      Le 13/05/09 : 15     Le 14/05/09 : 6      Le 15/05/09 : 10       Le 20/05/09 : 5        Le 22/05/09 : 10       Le 23/05/09 : 10       Le 25/05/09 : 25       Le 26/05/09 : 39     Le 29/05/09 : 53        Le 2/06/09 : 38     Le 4/06/09 : 40     Le 5/06/09 : 5     Le 6/06/09 : 508+125     Le 9/06/09 : 26      Le 10/06/09 : 5      Le 11/06/09 : 15     Le 12/06/09 : 100      Le 13/06/09 : 3      Le 15/06/09 : 14      Le 16/06/09 : 4    Le 17/06/09 : 21      Le 18/06/09 : 12     Le 22/06/09 : 16     Le 23/06/09 : 12      Le 24/06/09 : 3       Le 29/06/09 : 35       Le 30/06/09 : 10     Le 1/07/09 : 16    Le 6/07/09 : 125      Le 7/07/09 : 31     Le 8/07/09 : 10      Le 25/07/09 : 14                                                                  Le 27/10/09 : 46     Le 28/10/09 : 14      Le 29/10/09 : 30     Le 2/11/09 : 25     Le 3/11/09 : 15     Le 5/11/09 : 3     Le 23/11/09 : 4      Le 24/11/09 : 2       Le 30/11/09 : 6      Le 12/12/09 : 5     Le 15/12/09 : 5    Le 21/12/09 : 5      Le 12/01/10 : 5     Le 13/01/10 : 10        Le 14/01/10 : 1        Le 15/01/10 : 1      Le 2/02/10 : 5   Le 17/01/11 : 1     Le 31/01/11 : 30

Merci au Rotary Club de Braine-le-Comte, au Rotary Club de Denain, à Patrick Mahieu, Evelyn Groynne et Jean-Luc Dallons, Benoît Derenne et Anne Cornet, Eve et Elsa Derenne, Philippe Donnez, Brigitte Wilson, Anthony Bromey, Martine Willocq, Marc Guiot, Martine Dory, Sylviane Siraux, Yves Goffin, Catheline et Sarah Lelong, Thomas Lelong, Hélène Caruyer, Sandrina et Didier Cloquet, Jean Damien, Rolande Carnera, Benoît Moury, Vincent Van Sull, Véronique Buxant et Joël Somville, Alain Thiry, Dominique Rombeau et Didier Jans, Bruno Dardenne, Gérald Meese, Dany et Paul Demoulin, Jean Joiris, Viviane Rasneur-Depreter, Jean-Christophe Van Dam, Pili Mormino et Marie Hendrick, Stanislas Prevost, Vinciane Hanus et Bernard Dernelle, Françoise Cornet, Vinciane Renders et Jean Jadin, Mr Thumilaire, David Woodcock, Gibus, Pierre Girboux, Monique Druet, l'asbl Educ'Action et Robert Bourgeois, Renaud Patigny, Lydwine Goffin, Nathalie Mayor, Isabelle Brichard, Katrien De Rue et Eric Yvergneaux, Geneviève et Guy Schotte, Erena Renaut, l'Institut Saint Léon de La Hulpe, Action Damien et Mr et Me De Graulich-De Pourcq, Henry Keymolen, Philippe Lafontaine, Marka, Perry Rose, Pie Tshibanda, Max Vandervorst, Marc Hérouet, Marc François, Le Choeur d'Enfants du Hainaut, Yves Schotte, Roland Voglaire, Frédéric Clautier, Mr et Me Croeisaerdt-Delcroix, Xavier et Véronique Bricout, Françoise Dossin, Cécile Duveilliez, Ludovic Romain, Alain Demarteau, Daphné Leclerq, Xavier et Pascale De Ryck-Stievenart, Alain Daspremont, Mr et Me Yzebaert-Hazard, Marianne Uylebroeck, Guy Duquesne, Orfeo Rihoux, Michèle Lenoir, Bernadette Virgo, Georgette Gravelin, Simon, Sophie et Xavier Pluvinage, la Pharmacie Etienne d'Ath, Josée Loosen, Marc Vermeulen, Alain Laurent, Francis Lombard, Lucie Michel, Florie Michel, Arnaud Michel, Lubi-Mwenge Misingi, Jean et Imelda Collard-Werner, Christiane Cleppe, Bernard Delcuve, Willy Loriaux, Damien Buxant, Patrick Marot, Marie-Paule Demartin, Robert Meert, Edouart Lezon, le Rotary Club de Soignies, Bruno Waegenaere, Cécile Clotuche, Murielle Goffin, Bernard Brasseur, Marie-Jeanne De Mesmaeker, Claudine Loose, Sonia Mean et Cie,                                                                  Mr et Me Jadin-Ysebaert, Geneviève et Guy Schotte, Véronique Lierneux, Bernard Delcord, Dominique De laet, Isabelle Simon-Labarbe, Georges Francis Seingry, Patrick Marot, Etienne, Alice, Clara et Justine Dontaine, Claudine Dennewald-Margue, Pierre Halen, Hervé Douchy, Didier et Sandrina Cloquet, Erena Renaut, Jean-Marie Verhelst, Luc Van Damme, Daniel Dominique, Geneviève et Marc Devriendt, Chantal Corthals, Raphy Raphaël, Fernand Feyaerts, Anne Marie Pirkenne, Ginette Gobin, Mr et Me Cornet-Streel, l'Entente d'Enghien,Valentin Pletinckx, Michel Vancamp, Pierre Girboux, Frédérique Gilson,

   

kin_ecole_3_09_048      kin_ecole_3_09_057      kin_ecole_3_09_065

Futures classes            Futur secrétariat           Terrain à bâtir

Vue_a_rienne_2      Vue_a_rienne_5       Vues aériennes via Google Earth

Posté par lazare jp à 19:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 juin 2009

DEVENEZ PROPRIETAIRE SYMBOLIQUE DE L'ECOLE

Chères amies, chers amis,

Depuis septembre 2006, nous avons ouvert cette école primaire, l’Ecole na biso, dans la périphérie de Kinshasa (Quartier Mbudy Pompage) et ceci pour répondre aux énormes problèmes que rencontrent les parents à scolariser leurs enfants. Lors de notre dernière rentrée scolaire en septembre 2008, nous avons inscrit 900 enfants. Malheureusement, par manque d’espace, nous avons dû en refuser un grand nombre, les locaux que nous louons étant déjà trop petits pour le nombre actuel. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi, avec le Comité de Parents de l’école, d’investir un autre lieu que nous souhaiterions acheter. Nous avons trouvé une ancienne concession à vendre avec 3 bâtiments déjà construits. Au total, 5000 m2 de terrain constructible et construit. Pour en tirer un bon prix (au total : 80.000 $ US = + /- 60.000 EUR), le propriétaire actuel en fait un lotissement. Mais nous souhaiterions acheter l’ensemble. Si nous parvenons à mettre 50.000 $ US cash sur la table (= +/- 40.000 EUR), il nous le cèdera.

Vous l’avez sans doute compris, nous faisons appel à votre générosité. Le m² ayant une valeur moyenne de 8 EUR (bâtiments compris), nous proposons à celles et ceux qui soutiennent notre action à Kinshasa d’acheter symboliquement un ou plusieurs m².

Quelle est la procédure ?

1. Vous versez sur le compte de l’Ecole na biso une somme étant un multiple de 8 correspondant au nombre de m² que vous souhaitez acheter symboliquement.

2. Dès lors, vous recevrez de notre part un titre de propriété symbolique correspondant au nombre de m² achetés.

3. Nous inscrivons vos nom, prénom et m² dans un livre qui reprendra tous les propriétaires symboliques de l’école.

4. Dès l’achat du terrain, nous remettrons ce livre dans les mains du Comité de Parents de l’Ecole na biso à Kinshasa.

Beaucoup d’amies et amis sont déjà venus visiter sur place l’Ecole na biso. Vous êtes, vous aussi, toujours les bienvenus. Mais vous pouvez déjà avoir un petit aperçu du travail réalisé en visitant ce blog.

Nous y tiendrons d’ailleurs à jour le nombre de m² achetés.

Le nouveau n° de compte bancaire de l’Ecole na biso est le : BE91 0357 0667 7676

(Code BIC : GEBABEBB)

Vous devez savoir que, depuis le début du projet en juillet 2006, l’intégralité des sommes reçues n’ont jamais été utilisées à autre chose qu’à la restauration de l’école : achat de blocs de bétons, de ciment, de bois pour les bancs, de salaire modeste pour le maçon, le plombier, le menuisier, l’électricien, … ou à l’achat de matériel pédagogique : journaux de classes offerts aux enfants en début d’année, …

Tous les frais de séjour des bénévoles sont pris en charge par eux-mêmes et nous ne dépensons aucune somme ici en frais administratifs.

D’avance, nous vous remercions chaleureusement pour votre coup de pouce.

Toutes nos amitiés.

Posté par lazare jp à 13:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juin 2009

6 juin à 20h : Concert pour l'Ecole na biso

Philippe Lafontaine, Marka, Perry Rose, Pie Tshibanda, Max Vandervorst et Marc Hérouet, Marc François et le Choeur d'Enfants du Hainaut sont venus chanter grâcieusement pour notre école à l'Ancien Carmel de Soignies. Ce fût une soirée pleine de bonne humeur et d'humour. Le public fût ravi et l'objectif atteint : ce gala permit de financer plus de 650 m² de notre futur terrain. Merci aux artistes.

Invitation_6_juin_2009

Double-cliquez sur l'image pour voir le contenu.

Posté par lazare jp à 21:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2009

Contact

 

Lazare

 

 

   

Chemin du Ri à la Croix, 16

 

7090 HENNUYERES (BRAINE-LE-COMTE)

 

GSM : 00 32 (0)471 17 34 97

 

GSM au CONGO : 00 243 (0)82 18 79 322

   

 

Si vous souhaitez soutenir notre projet, vous pouvez faire vos dons sur le compte de notre asbl « Ecole na biso »

D'avance merci.

   

Fortis : 035-7066776-76

Iban : BE91 0357 0667 7676

Bic : GEBABEBB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par lazare jp à 23:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 mars 2009

Contexte

En République Démocratique du Congo (RDC), depuis plusieurs décennies, l’Etat n’arrive plus à assumer complètement ses responsabilités en matière d’enseignement. Les enseignants sont payés difficilement et les écoles sont délabrées. Cette situation a favorisé l’émergence d’un grand nombre d’écoles privées dont le fonctionnement est pour le moins interpellant. En effet, les enfants ne pouvant pas payer le minerval toujours trop élevé (minimum 25 $ par enfant et par trimestre) n’y sont pas admis ou en sont chassés dès le moindre problème de payement. Beaucoup d’enfants se retrouvent donc déscolarisés.

Posté par lazare jp à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2009

Historique du projet

Depuis 1998, Lazare (Jean-Pierre Heugens), chanteur pour Jeune Public, se rend régulièrement à Kinshasa pour présenter ses spectacles dans les Centres Culturels et écoles de la cité. La situation catastrophique dans laquelle les enfants étudient ne pouvait le laisser indifférent. Au cours d’un voyage avec son épouse en avril 2006, ils visitent l’école Luzolo dans la commune de Mont Ngafula. Cette école se révèle être en grande difficulté : absentéisme des enfants vu le coût élevé du minerval (25 enfants présents), absentéisme des professeurs non payés (2 enseignants restant), insalubrité des locaux (murs et sols en mauvais état, pas de matériel scolaire, pas de bancs, …)

   

Ecole_Luzolo_006         Ecole_Luzolo_001          Ecole_Luzolo_002

   

      

Ecole_Luzolo_004         Ecole_Luzolo_011          Ecole_Luzolo_012

   

Ces constats les incitent à mettre en place un projet. De retour en Belgique, une récolte de fonds et de matériel scolaire est organisée dans une petite école de Bruxelles, l’école Saint Pierre d’Anderlecht.

De retour à Kinshasa en juillet 2006, Lazare apporte le matériel et réalise avec les fonds récoltés (2000 Eur) d’importants travaux d’aménagement (réfection des sols et murs, construction de nouveaux bancs, installation de tableaux et d’un robinet d’eau potable dans la cour).

 

Congo_Juillet_2006_052         Ecole_Luzolo_005          Ecole_Luzolo_013

   

         

Ecole_Luzolo_007         Ecole_Luzolo_008          Ecole_Luzolo_016

   

En parallèle, il entame une démarche auprès du propriétaire du lieu visant à modifier le fonctionnement-même de l’école pour réduire le minerval à 5 $ / enfant et par trimestre. Ce que le propriétaire accepte en échange d’une location fixe de 100 $ par mois.

De retour en Belgique, il restait à attendre la rentrée de septembre pour connaître le nombre d’enfants inscrits. Grande surprise, pas moins de 450 enfants s’étaient inscrits pour former 9 classes.

Depuis, une petite association est née ici en Belgique comprenant des personnes compétentes dans le domaine de l’associatif.

A l’occasion de deux nouveaux voyages en février et novembre 2007 grâce au soutien du Ministre de la Défense de notre pays ainsi qu’un voyage de Lazare en août 2007 dans le cadre de son travail, l’association développe sa démarche de manière structurée vers la création d’une école associative non-confessionnelle entièrement autonome gérée par un Comité de parents. Trois personnes de l’association ont bénéficié en 2007 d’un vol de l’Armée. Wivine, Congolaise, travaille sur la mise en place et le fonctionnement du Comité de Parents, Catherine, directrice d’école primaire, rencontre chaque enseignant et fournit des manuels pédagogiques et Jean Jadin, témoin accompagnant. Lazare, de son côté, poursuit l’aménagement des locaux (construction de toilettes, nouvelle classe de travaux pratiques, nouveaux bancs et tableaux, portes, bureau du directeur, installation d’un PC et d’un panneau solaire, …), contrôle la gestion financière du projet et soutient l’équipe pédagogique en place.

Cette année, suite au dernier séjour à Kinshasa en aout 2008 d’Anne-Sophie (institutrice), de Jacob (congolais naturalisé belge) et de Lazare, et suite aux travaux réalisés et le faible minerval demandé, plus de 900 enfants (au lieu de 25) sont scolarisés, leur participation financière servant à payer directement les enseignants.

P1000405            P1000460             P1000449

Posté par lazare jp à 20:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 février 2009

Le projet

Après de nombreux débats à Kinshasa avec les parents et professeurs, notre association a affiné sa réflexion vers un projet d’école non-confessionnelle entièrement autogéré par les parents eux-mêmes assistés de deux Comités ayant un rôle de conseiller. Néanmoins, vu la situation économique sur place et pour que le projet ne soit pas récupéré au profit de l’une ou l’autre partie, nous avons choisi de garder la décision finale. Notre objectif est donc de mettre à la disposition des parents du quartier un outil le plus performant possible pour enseigner.

Posté par lazare jp à 19:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2009

Le Comité de Parents

Le Comité de Parents élu chaque année lors d’une Assemblée Générale de tous les parents et représenté cette année 2008-2009 par Mr Alain Kabasele, Président, constitue le véritable pouvoir organisateur de l’école. Toutes les personnes faisant partie du personnel de l’école y compris le Directeur et la Maman Comptable lui sont subordonnées. Quand il le juge nécessaire, le Comité de Parents peut effectuer librement des contrôles au sein de l’école y compris de la comptabilité. Le Directeur ainsi que la Maman Comptable doivent lui présenter toutes les pièces justificatives qu’il demande. Le Comité de Parents remet au Comité belge son avis quant aux décisions à prendre après concertation du Comité des professeurs. Pour ce qui est de la gestion courante, la décision finale lui appartient. Par contre en ce qui concerne les grandes options, le Comité belge garde ses prérogatives. Le Comité de Parents fait passer les informations au sein de l’école. Actuellement, son mandat est bénévole.

Font partie du Comité de Parents 2008-2009 :

Mr Kabasele Alain, président

Mr Nkosi Gabriel, vice-président

Mr Ngyama Charles, secrétaire

Mr Ilongolongo Justin, trésorier

Me Nzuzi Caroline, conseillère

Mr Tunda Mayala, conseiller

Mr Hema Eugide, conseiller                 

Posté par lazare jp à 18:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2009

Le Comité des Professeurs

Le Comité des professeurs a un rôle de conseiller. Il propose donc des pistes de fonctionnement et il recherche des solutions aux problèmes de l’école. Il consigne ses propositions dans un rapport qu’il transmet et au Comité de Parents et au Comité belge. Son rôle de conseiller entraîne que la décision finale ne lui appartient pas.

Font partie du Comité des professeurs :

Mr Djamba Manya Fidèle, directeur

Me Bumba Disoka Clotilde, maman comptable

Me Mabela Mafuta Marie-Julie, institutrice de 1ère année A

Me Nsoni Niyanga Odette, institutrice de 1ère année B

Me Jeannette Ilunga, institutrice de 1ère année C

Me Makanda Manzanza Mireille, institutrice de 2ème année A

Me Mengi Mungu Virginie, institutrice de 2ème année B

Mr Nkinzi Mazona Ackym, instituteur de 3ème année A et B

Mr Mputu Alfonse-Marie, instituteur de 3ème année C

Mr Mbaki Maboti Daddy, instituteur de 4ème année A et B

Mr Ilondo Mbono Willy, instituteur de 5ème année

Mr Bumba Ilunga Job, instituteur de 6ème année

Mr Sion, enseignant de 1ère et 2ème CO

Me Micheline, enseignante de 1ère et 2ème CO

   

Kin_2008_09_025

Posté par lazare jp à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2009

Le Comité Belge

Le Comité belge, représenté à Kinshasa par Lazare (Jean-Pierre Heugens), étant neutre et analysant la situation avec recul, joue le rôle d’arbitre et prend les décisions finales après consultation des deux autres Comités.

 

 

 

Font partie du Comité belge :

 

 

 

Bruno Waegenaere, avocat, notre pésident

Jacob Lusala, fonctionnaire, notre secrétaire

Micheline Nsaka Bingana, interface avec les acteurs sur le terrain

Lazare, chanteur pour Jeune Public

   

 

 

                            Jacob                                  

Bruno                           Jacob                         Micheline             Lazare

Posté par lazare jp à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2009

Fonctionnement de l'école

La situation géographique

L’école est située sur la commune de Mont Ngafula, après Kinsuka, près de Pompage, quartier Mushi (Snel), Avenue Konde. Ce quartier se situe dans une zone d’extension semi-anarchique de la ville où les coupures d’eau et d’électricité sont fréquentes. De ce fait, ce quartier draine une population défavorisée financièrement mais pas forcément intellectuellement parlant.

Les locaux

Le bâtiment contient 5 classes pouvant accueillir 50 à 60 enfants par classe et un grand espace que nous avons appelé « Salle de travaux pratiques ». C’est dans cette classe que les enseignants peuvent utiliser le matériel pédagogique que nous avons envoyé (ordinateur, balance, …). Ce matériel est entreposé dans une petite pièce sécurisée. Dans le dernier espace restant, nous avons aménagé un bureau pour la direction et la comptabilité. Vu le nombre d’inscriptions en septembre 2008, nous avons été dans l’obligation d’aménager avec des bâches une classe supplémentaire dans la cour de récréation.

Les horaires

   

Les cours se donnent le matin de 7h à 12h pour les classes de 1ère, 2ème et 3ème et de 12h à 17h pour les classes de 4ème, 5ème, 6ème, 1ère et 2ème CO. C'est pour cette raison que seulement 7 espaces suffisent pour accueillir 14 classes de 50 à 75 enfants.

Le minerval

Chaque enfant doit avoir payé en fin d’année 18 $ (au taux actuel, 12 €). Nous avons facilité le payement de ce minerval en percevant ce montant par tranche de 3 $ soit 1700 FC deux fois par trimestre.

Aujourd’hui, le payement de ce petit montant reste absolument indispensable parce qu’il constitue en grande partie le salaire des enseignants ainsi que l’ensemble des frais de fonctionnement de l’école.

Pour avoir une idée de la valeur de cette somme, le bus pour se rendre au marché coute 300 FC, une bière coûte 700 FC, un coca 250 FC. Pour une grande partie des kinois, l’Ecole na Biso est quasiment gratuite.

Pourtant, en septembre 2007 nous avions 600 inscrits mais en février 2008, 420 enfants étaient en ordre de payement et fréquentaient encore l’école. Les raisons de cette désertion est triple. D’une part, le mode de perception du minerval appliqué l’année dernière (250 FC perçu chaque semaine) provoquait trop de manipulation d’argent ce qui a découragé certains parents, d’autre part, pour les parents ayant beaucoup d’enfants, l’addition de ces petites sommes restait lourde, et enfin pour les autres, la scolarité de leurs enfants n’étant pas prioritaire eux-mêmes n’ayant pas fréquenté l’école, ils abandonnaient dès la première difficulté de payement.

Compte tenu de la commune dans laquelle nous sommes, nous pensons que la solution serait de trouver un financement des salaires, extérieur, pour réduire encore la participation des parents (9 $ par an). Le mode de perception appliqué cette année (3 $ à la rentrée, à la Toussaint, en janvier, au carnaval, après Pâques et en mai) facilite déjà la gestion et positive l’image de l’aspect financier qu’ont les parents de l’école. Cette manière de procéder répond également au problème d’absentéisme important des débuts de semaines car les enfants n’ayant pas leur minerval le lundi ne pouvaient pas intégrer la classe.

Cette année, après deux mois de fonctionnement, nous pouvons dire que grâce au nouveau système de perception, les parents ayant un mois et demi pour régler leur 3 $, il n’y a plus aucun problème de payement et d’absentéisme.

Le salaire des enseignants

Un instituteur travaillant à l’Ecole na Biso reçoit un salaire de 70 $ par mois + primes soit au taux actuel + ou - 55 €. Un professeur reçoit 80 $ + primes. Notre premier objectif en matière de salaire est qu’il soit réglé à temps. Cette année, nous avons instauré un système d’augmentation progressive par l’ancienneté et le diplôme (primes de 5 à 10 $).

Le directeur reçoit une fois et demi le salaire de l’enseignant soit 110 $. Par la suite nous voudrions le faire passer à 2 fois puisqu’il preste double (il est présent à l’école du matin au soir).

La Maman Comptable reçoit 75 $ par mois. Pour assurer le bon fonctionnement de l’école, elle preste double temps lors des deux semaines de perception sinon elle ne travaille que les lundis.

Pour éviter les demandes d’avance sur salaire de la part des enseignants, nous avons instauré leur payement par quinzaine, tous les 15 et 30 du mois.

Aujourd’hui l’ensemble des salaires mensuels représente :

12 enseignants en primaire x 75 $ =                 900 $

3 enseignants en secondaire x 90 $ =               270 $

1 directeur x 110 $ =                                      110 $

1 comptable x 75 $ =                                        75 $

1 secrétaire (informatique) x 50 $ =                   50 $

Total =                                                          1405 $

   

Les frais de fonctionnement

   

Le loyer : le loyer s'élève à 1200 $ par an que nous réglons en une fois le 1er septembre. Cette manière de procéder constitue la garantie pour le propriétaire qu'une année scolaire complète sera organisée dans son école. La Maman Comptable est tenue d’épargner tous les mois, sur le compte en $ de l’école, une petite somme pour pouvoir régler le loyer de l’année suivante. Lors de cette année 2007-2008, elle n’a pu épargner que 600 $. Le solde fût pris en charge par le Comité belge.

    

Les frais administratifs : le fonctionnement normal d’une école entraîne de nombreuses petites dépenses telles que l’achat de cahiers, journaux de classes, registres, bulletins, craies, produits d’entretien, rames de papier, … mais aussi le payement des factures d’eau et d’électricité et les taxes. Après deux ans de fonctionnement, nous avons pu évaluer ces frais à + ou – 2000 $ sur l’année.

La direction

Monsieur Djamba Manya Fidèle est le nouveau directeur de l’école. Il organise les inscriptions, les attributions, le fonctionnement des classes et les horaires. Le Directeur est tenu de respecter les règles de l’école en matière de finance à savoir que toutes sommes perçues au sein de l’école transitent uniquement par le compte de l’école et soient consignées par la seule Maman Comptable dans le livre de compte de l’école. Le Directeur peut faire appel à la caisse de l’école pour ses frais de fonctionnement et remet à la comptabilité des justificatifs à annexer au livre de compte. Pour éviter toute tension, la Maman Comptable fait preuve d’une certaine souplesse à l’égard des demandes du directeur. Néanmoins, si des dépenses excessives et inadéquates devaient avoir lieu, la Maman Comptable est tenue d’en informer soit le Comité de Parents, soit le Comité belge pour avoir leur avis.

La comptabilité

Madame Clotilde Bumba a reçu le poste de Maman Secrétaire-comptable. Elle est la seule personne habilitée à percevoir le minerval des enfants ainsi que tous montants perçus en rapport avec la scolarité des enfants.

   

Clotilde

Pour assurer un contrôle efficace de son travail, la procédure suivante de perception est appliquée :

Les semaines de perception, l’enseignant perçoit en début de cour le minerval, le consigne sur une liste et remet l’argent et la liste à la Maman Comptable contre signature.

La Maman Comptable appose un cachet dans chaque cahier de communication et les remet à l’enseignant. Elle inscrit le montant au livre de compte et dépose avant de rentrer chez elle l’entièreté de la somme qu’elle a perçue sur le compte bancaire ouvert à la coopérative du coin.

Posté par lazare jp à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2009

Ouverture d'une école secondaire

L’Association de Parents nous demande avec insistance de réfléchir à l’organisation d’une école secondaire d’enseignement technique et professionnel pour que les enfants sortant de 6ème primaire puissent poursuivre leurs études et apprendre un métier. Compte tenu du lieu où se situe l’école, nous pensons qu’il est effectivement indispensable de former ces jeunes à des métiers techniques : électricité, mécanique, coupe-couture, boucherie-charcuterie, construction (maçonnerie).

Cette année, nous avons donc ouvert le premier cycle du secondaire, nos locaux le permettant.

Posté par lazare jp à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]